2012

Fin du puits de Lougol que nous réceptionnons avant notre retour en France. Nous offrons un manguier à la population, nous voyons avec plaisir la belle organisation pour le planter et le protéger et découvrons quelques jours plus tard qu’ils en ont planté d’autres !

Nous financerons 6 autres puits : Debokoye, Inagali, Tigo Ross, Kochilan, Danyaé, hameau de Itchigine.

Nous recevons des messages très encourageants de nos amis nigériens. Les cultures sont bonnes autour des puits, la région de Bonkoukou devient même la première région productrice ce pommes de terre. Leur souci est de savoir comment les conserver à cause de la chaleur.

Par la suite, nos amis d’ASSOFRANI-NIGER ont continué a rencontrer des villageois et d’autres puits ont été construits grâce à leur dévouement à notre cause.

Ce sont de nouveaux puits qui ont vu le jour en 2013/2014 dans les villages de : Tafargate, Arkolène, Tarafate, Gao Aljara, Aïbachi, Tifargat , Tadahate dans la zone de culture et d’élevage de Bonkoukou, Léléhi Kouénonga  sur la route de Say à une trentaine de km de Niamey (même zone que Lougol et Séno).